Accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Actualités de l'AECF

 
 
 
     

La Chine et la France s'engagent à mener une coopération pragmatique
par Liu Ying, 27 juin 2018, CCPIT en France


BEIJING, 26 juin (Xinhua) -- Le Premier ministre chinois Li Keqiang s'est entretenu lundi à Beijing avec son homologue français Edouard Philippe.

La Chine et la France sont membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies et sont des économies majeures au niveau mondial, a indiqué M. Li, notant que la coopération bilatérale bénéficiait aux deux peuples, aux relations Chine-Europe, ainsi qu'à la paix, à la stabilité et à la prospérité du monde.

Selon M. Li, la Chine souhaite collaborer avec la France pour consolider la confiance et approfondir la coopération, afin que le partenariat stratégique global des deux pays soit plus fort et dynamique.

M. Li a fait savoir que la coopération pragmatique constituait un moteur des relations bilatérales, et que la Chine souhaitait collaborer avec la France pour traduire le consensus politique et la volonté de coopération en résultats tangibles.

La Chine est prête à collaborer avec la France pour propulser la synergie des industries stratégiques vers une nouvelle étape, a noté M. Li, appelant les deux parties à promouvoir les projets majeurs dans des domaines tels que l'énergie nucléaire et l'aéronautique, à se soutenir, à renforcer la coopération dans l'innovation de l'économie numérique, l'IA et la fabrication haut de gamme.

Les deux parties doivent faciliter le commerce et les investissements, a indiqué M. Li, appelant à davantage de coopération dans les aliments agricoles, la finance, l'innovation et la santé.

M. Li a espéré que la partie française atténuerait les restrictions sur l'exportation de produits de haute technologie vers la Chine, tout en créant un environnement d'affaires plus transparent auprès des investisseurs chinois.

M. Li a appelé à une synergie de la coopération sur les marchés tiers et l'initiative "la Ceinture et la Route", exhortant à promouvoir la coopération de manière ouverte et transparente.

M. Li a indiqué que la Chine souhaitait renforcer la coopération avec la France dans les domaines tels que la culture, les langues, l'éducation, la jeunesse et les musées.

La Chine espère collaborer avec les pays européens, dont la France, pour sauvegarder les règles internationales sur la base de la Charte de l'ONU, préserver le multilatéralisme et le système de libre-échange, et traiter les problèmes mondiaux tels que les changements climatiques, a poursuivi M. Li.

M. Li a souhaité que la France, membre important de l'UE, poursuive son rôle constructif dans le développement des relations Chine-UE.

M. Philippe a indiqué que la France souhaitait collaborer avec la Chine pour renforcer la confiance politique, approfondir la coopération pragmatique, traiter les dossiers incertains dans la situation mondiale actuelle, sauvegarder le multilatéralisme et le système de libre-échange, tout en s'opposant au protectionnisme et à l'unilatéralisme.

M. Philippe a appelé les deux parties à collaborer davantage dans les domaines tels que l'industrie, l'économie, l'énergie nucléaire civile, l'aéronautique et les échanges entre les peuples.

Avant leur entretien, le Premier ministre chinois a organisé une cérémonie d'accueil pour son homologue français.

A l'issue de leur entretien, les deux Premiers ministres ont assisté à la signature de documents sur la coopération bilatérale sur l'énergie, les technologies, les aliments agricoles et la santé.

Lors d'une rencontre avec la presse lundi après-midi, les deux parties ont salué les résultats de leur coopération pragmatique.

La Chine ne poursuit pas un excédent commercial, a affirmé M. Li, notant que les échanges économiques et commerciaux devaient être principalement effectués par les entreprises selon les règles du marché et les principes des affaires.

En cas de friction commerciale, les parties concernées doivent organiser des négociations sur la base du respect mutuel, de l'égalité et de résultats gagnant-gagnant, a noté M. Li.

A ce jour, le protectionnisme commercial, apparaît dans certains pays, a indiqué M. Philippe, appelant la France et la Chine à sauvegarder conjointement le multilatéralisme et le libre-échange.

Le plus haut conseiller politique chinois Li Zhanshu a également rencontré lundi M. Philippe, appelant les organes législatifs des deux pays à renforcer les échanges et à partager leur expérience en matière de gouvernance.