Accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Actualités de l'AECF

 
 
 
     

 

L'initiative "la Ceinture et la Route" recherche des bénéfices mutuels et un développement commun
par Liu Ying, 20 avril 2018, CCPIT en France


Xinhua,BEIJING, 19 avril -- La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hua Chunying a réaffirmé jeudi que l'initiative "la Ceinture et la Route" "recherchait des bénéfices mutuels et un développement commun".

Selon le quotidien économique Handelsblatt, les ambassadeurs de certains pays de l'Union européenne (UE) en Chine ont soutenu un rapport contre l'initiative "la Ceinture et la Route" qui dénonçait l'initiative et indiquait qu'elle entravait le libre-échange.

D'après Mme Hua, l'UE a clairement indiqué que le rapport de Handelsblatt était inexact.

Les dirigeants de la grande majorité des pays de l'UE ont exprimé leur intérêt à participer à l'initiative "la Ceinture et la Route", a-t-elle précisé.

"Lors de sa visite en Chine, le président français Emmanuel Macron a appelé tous les pays européens à participer activement à cette initiative, et la Première ministre britannique Theresa May a espéré que le Royaume-Uni et la Chine pourraient engager une coopération dans le cadre de l'initiative 'la Ceinture et la Route', afin de promouvoir le développement économique mondial et régional," a fait savoir Mme Hua.

Elle a souligné que l'initiative "la Ceinture et la Route" respectait les règles du marché et visait un développement durable de haute qualité.

Elle représente une part importante de l'initiative visant à promouvoir la libéralisation commerciale et la facilitation du commerce, a-t-elle déclaré.

Elle a ajouté que de nombreuses barrières commerciales existaient dans le monde, mais qu'aucune d'entre elles n'était le fait de l'initiative "la Ceinture et la Route".