Accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Actualités de l'AECF

 
 
 
     

 

La Ceinture et la Route : initiative de coopération gagnant-gagnant pour tous
par Liu Ying, 11 avril 2018, CCPIT en France


BEIJING, 8 mars (Xinhua) -- "La mise en oeuvre de l'initiative 'la Ceinture et la Route' a porté ses fruits", d'après un rapport d'activité du gouvernement présenté par le Premier ministre chinois, Li Keqiang, lors de la première session de la 13e Assemblée populaire nationale, le 5 mars.

Cette année, plusieurs employés de la ligne ferroviaire Mombasa-Nairobi, l'un des résultats importants de l'initiative "la Ceinture et la Route", étaient présents sur scène à l'occasion du "chunwan", le gala du Nouvel An chinois de CCTV.

"Le projet SGR (Standard Gauge Railway) ouvrira l'arrière-pays africain et changera la vie des citoyens ordinaires", d'après le président kenyan, Uhuru Kenyatta.

Selon un rapport sur les contributions sociales du SGR Mombasa-Nairobi, le projet a créé 46.000 emplois au Kenya et ne représente que la première étape d'un plan ferroviaire visant à relier l'Afrique de l'Est.

La voie ferrée entre Nairobi et Mombasa "a des conséquences bénéfiques pour la Chine, mais aussi pour le Kenya", indique Pascal Boniface, directeur du think-tank français Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS).

L'initiative "la Ceinture et la Route", proposée par la Chine en 2013, vise à construire des réseaux commerciaux et d'infrastructures reliant l'Asie à l'Europe et à l'Afrique le long des anciennes routes de la soie en vue d'un développement et d'une prospérité commune.

L'initiative "la Ceinture et la Route", incarnant le concept de communauté de destin pour l'humanité, permet au monde entier de partager les résultats du développement de la Chine. Ce pays asiatique est entré dans une nouvelle ère, ce qui lui permettra de renforcer ses liens avec le monde, et a proposé ce plan en faveur du développement durable de la planète.

L'initiative "la Ceinture et la Route", qui a joué un rôle positif dans la promotion de l'interconnectivité et de l'intégration régionales, a apporté des bénéfices concrets aux participants, selon le président laotien, Bougnang Vorachit.

Plusieurs pays européens bénéficient également de l'initiative. En Grèce, par exemple, une entreprise chinoise emploie 1.500 personnes au port du Pirée, qui a l'ambition de devenir le plus grand port de transbordement de conteneurs en Méditerranée. D'ici 2025, la coopération sino-grecque dans ce port pourrait rapporter plus de 470 millions d'euros de recettes budgétaires au gouvernement grec, tout en créant 31.000 emplois, selon les estimations d'un institut grec.

Depuis le lancement des services de fret ferroviaire Chine-Europe en 2011, plus de 6.200 voyages ont été effectués sur une soixantaine de lignes de transport de marchandises, selon un bilan établi fin 2017.

Les trains au départ de la Chine transportent des voitures, des composants électroniques, des produits en acier et des câbles de fibre optique, alors que les trains voyageant en sens inverse acheminent des produits laitiers biélorusses, du vin français et de la bière allemande.

En outre, la Chine et l'Europe ont lancé des efforts pour intégrer l'initiative chinoise "la Ceinture et la Route" avec la stratégie de développement de l'Europe, et les relations bilatérales jouissent de nouvelles opportunités de développement.

La France accorde une grande importance à la coopération bilatérale dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route", a indiqué le président français, Emmanuel Macron, lors de sa visite d'Etat en Chine en début d'année.

La Première ministre britannique, Theresa May, a, lors de sa visite en Chine, exprimé l'espoir de voir le Royaume-Uni et la Chine lancer une coopération dans le cadre de l'initiative afin de promouvoir la croissance économique mondiale.

Quant aux Pays-Bas, ils attachent depuis toujours une grande importance au développement de leurs relations avec la Chine, a expliqué le roi Willem-Alexander, ajoutant que son pays souhaitait participer activement à la construction de "la Ceinture et la Route".

La Chine s'engage à "promouvoir la coopération internationale dans le cadre du projet 'la Ceinture et la Route'. Fidèles au triptyque 'concertation, synergie et partage', nous mettrons en oeuvre les résolutions du Forum de 'la Ceinture et la Route' pour la coopération internationale", note le rapport.